Voix du Nord – 19 novembre 2017

Voix du Nord – 19 novembre 2017

Des échanges avec les sourds et des formations pour parler la langue des signes
La Voix du Nord – Arras | Par Laurent Boucher | Publié le 19/11/2017

L’association loue désormais des nouveaux locaux modernes et spacieux au 69 B rue du Temple.L’association Trèfle, qui fête ses dix-huit ans d’existence, s’est installée dans de nouveaux locaux dotés d’un centre de formation. Elle œuvre aussi à l’intégration des sourds dans la ville à travers un festival de la culture sourde, le Gestival.

Arras abrite le Centre d’éducation des jeunes sourds (CEJS), rue des Augustines, et compte plusieurs associations réunies jusque-là à la Maison des sourds du Pas-de-Calais, rue de la République.
Mais pour ses dix-huit ans, l’association Trèfle a décidé de prendre son indépendance.
Elle vient de s’installer rue du Temple.
Le centre de formation à la langue des signes française (LSF) accueille environ 150 personnes par an, pour un module de 420 heures de cours du soir.
« On accueille des demandeurs d’emploi, des personnels de santé, des gendarmes, des commerçants, des éducateurs…, détaille Carmen Flament, formatrice, elle-même sourde.
Il s’agit de promouvoir une culture forte, solide. »

L’association loue désormais des nouveaux locaux modernes et spacieux au 69 B rue du Temple. L’objectif est de favoriser les échanges entre sourds et entendants.
« Une accessibilité égale est importante, souligne Frédéric Flament, administrateur de l’association, également sourd. On continue de se battre pour ça. »

Frédéric Flament s’exprime en langue des signes, comme le vice-président Marc Glorieux. Frédéric Flament s’exprime en langue des signes, comme le vice-président Marc Glorieux.

Le maire d’Arras, Frédéric Leturque, était présent à l’inauguration des nouveaux locaux pour témoigner de son soutien à l’intégration du handicap dans la ville.
« On a encore des efforts à faire, mais comparé à d’autres villes, on montre le chemin », considère l’élu.
Avec l’appui de la ville Les acteurs de Trèfle, qui vont organiser en mai 2018 le deuxième Gestival, festival bilingue de la culture sourde, en ont profité pour applaudir (en agitant les mains) l’aide financière de la ville et solliciter sa reconduction, voire son amplication.

Pour applaudir, en langue des signes, on lève et on agite les mains... avec le sourire évidemment !Pour applaudir, en langue des signes, on lève et on agite les mains… avec le sourire évidemment !

En attendant, les échanges sont réguliers entre sourds et entendants, à travers de pièces de théâtre, de séances de sensibilisation dans les écoles et des échanges conviviaux au café citoyen Le Rat Perché, place du Théâtre.
Des « cafés signes » qui auront lieu aussi désormais dans les nouveaux locaux.
Rendez-vous est ainsi donné vendredi 24 novembre, à 18 heures, au terme d’un après-midi portes ouvertes (à partir de 15 heures).

Association Trèe, 69 B, rue du Temple à Arras, tél. 03 21 48 86 20 ; courriel : contactlsf@trefle.org ; www.trefle.org.

À propos de l’auteur

@dmin administrator

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial